Du déplacement et du glissement des phénomènes sociaux !

Devant l’échec de la (co)construction d’une communauté de communautés, lorsque l’on est issue d’une famille populaire ou à faible revenu on finit par être contraint à certaines expériences de vie répétitives et récurrentes, voire même de certains types adversités; on appelle cela l’exclusion sociale, entre autres, par la persuasion coercitive et par la violence psychologique et morale et par différents processus tels que la psychologisation, la médicalisation, la psychiatrisation et la production de la déviance.

Comme je l’explique, depuis plusieurs années, il y a plusieurs phénomènes convergents:

1) De la dégradation du tissu social;
2) De la production de la déviance et de l’exclusion sociale;
3) De la violence psychologique et morale.

Ces documents expliquent un ensemble de phénomènes qui concourent à la destruction de la (co)construction d’une communauté de communautés. Mais pourtant, pourrait-on appeler cette manifestation un soulèvement populaire; le fait pour un groupe parmi un ensemble d’entités groupales de différents horizons de se soulever contre l’autorité?

Puisque l’objectif de « l’exclusion sociale » est celui de littéralement pelleter les problématiques sociales vers la criminalisation et la judiciarisation, si ce n’était que de l’usage de la psychiatrisation du social, de la médicalisation du social et de la psychologisation du social, les policiers ne deviennent-ils des acteurs involontaires d’un phénomène de l’abdication des responsabilités sociales de personnes en autorités des services sociaux et de la solidarité sociale?

En fin de compte, pousser les gens à s’opposer à l’autorité pour les discréditer n’est-il pas là l’essence même de la perversion? Ce qui commence par une critique justifiée finie par devenir une position réfractaire. Il suffit alors de paupériser, de trahir, d’usurper, de corrompre, d’enlever à l’individu vulnérable son esprit critique, son identité personnelle, ainsi que de détruire ce qu’il à de plus chère, à savoir, sa valeur personnelle, son estime de soi, son intimité et sa vie privée, ainsi que toute possibilité de réparation et d’évolution. N’est-ce pas là une manière de détruire symboliquement une personne, et finalement un groupe de personnes, et tout cela, pour créer un renversement du fardeau de la preuve devant l’abdication des responsabilités sociales?

Ce soulèvement populaire n’est-il pas l’expression même d’un échec des services sociaux et de la solidarité sociale? Il est démontré que la criminalité est fondée sur des phénomènes et problématiques sociales et non pas idéologiques. N’est pas un symptôme de l’échec d’une (co)construction d’une communauté de communautés?

Dans tous les cas, pour moi, la solution est claire, et comme toujours, il faut agir en amont. J’estime décrire l’ensemble des phénomènes qui concourent vers la dégradation du tissu social et minant la (co)construction d’une cité, d’une civilisation, d’une communauté de communautés.

Je rappelle l’objectif de l’exclusion, c’est de pervertir et de corrompre une réalité, pour en substituer une autre, et ces phénomènes sont fondé sur l’abdication des responsabilités sociales de personnes et d’entités groupales en position d’autorité et dédiées aux services sociaux et à la « solidarité sociale ». Il s’agit essentiellement de discréditer, de décrédibiliser, de disqualifier, de corrompre ce qui au départ est une critique justifiée et constructive.

Dans tous les cas, cet évènement s’avère une excellente occasion pour répéter que l’on ne peut se soustraire à la dégradation du tissu social, car cela nous affecte tous, tôt ou tard, et ce, d’une multitude de manières dont souvent nous n’avons même pas conscience.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s