De la domination et du contôle!

Le pouvoir arbitraire utilise souvent un ensemble de moyens afin de maintenir sa domination et ainsi assouvir son pseudo-pouvoir. Généralement, c’est une domination qui n’a pas lieu d’être, plue ou moins formelle,  qui sert essentiellement les intérêts du dominant, et souvent fondé sur une violence psychologique et morale, si ce n’est pas directement d’une violence physique. Il n’est pas question d’une domination des élites, d’une domination des classes, mais de la domination d’un groupe sur des individus ou d’autres groupes d’individus. Typiquement, c’est un ensemble de stratégies, de méthodes et de pratiques, visant essentiellement à maintenir une domination au détriment d’autrui. C’est également un style de relation et une pseudo dominance hiérarchique.

Aucun groupe n’a l’exclusivité de ce phénomène, car on la retrouve dans plusieurs types de groupes dans différents contextes sociaux ; non exclusif aux groupes criminelles, aux groupes sectaires, etc. Cette domination est parfois utilisé pour le régulation social des individus ou groupes d’individus; domination to threaten or eliminate specific behavioral freedoms. For example, bullying is a form of relationship domination. Arbitrary power is also a form of relationship domination. Social aversive control is also a form of relationship domination.

Countercontrol can be defined as human operant behavior as a response to social aversive control. The individual that is exposed to aversive control may try to oppose controlling attempts through the process of negative reinforcement, such as by escaping, attacking, or passively resisting. L’effet de domination consiste en une influence irréversible ou partiellement réversible sur des individus ou des groupes d’individus.

La domination fondée sur la violence psychologique et morale se fonde :

  • sur la destruction du lieu de communication;
  • sur la volonté d’établir une relation d’emprise et de sujétion;
  • sur la volonté de réduire ou d’éliminer le libre arbitre et la volonté;
  • sur la volonté de détruire l’autre psychiquement;
  • sur la volonté de décrédibiliser et de déconsidérer;
  • sur la volonté de réduire à l’état d’objet soumis que l’on peut utiliser à volonté.

Ce n’est pas une violence qui prend le corps pour cible mais la psyché et l’identité de la cible. Cette violence déniée par l’auteur s’inscrit dans une relation que l’on qualifiera de perverse, car la relation est « pervertie », ainsi que la communication, ou l’auteur tente d’établir un rapport de domination et de soumission absolue, un contrôle total par l’application systématique d’un ensemble de techniques bien établit, et ce, de manière subtile, insidieuse, perfide, et par la tromperie, l’artifice, la manipulation, la tricherie, le faux-semblant, l’hypocrisie, le leurre, la dissimulation, la déloyauté, l’erreur, etc. Elle vise essentiellement à détruire l’individualité, à réduire à l’état d’objet manipulable à volonté. Ces violences se dissimulent parfois sous une apparence de bienveillance, de bonnes paroles, et les intentions  altruistes. Les auteurs de ces violences diront également qu’il faut avoir une carapace ou diront que la cible est trop sensible!

Cette violence s’inscrit lorsque l’auteur adopte une série d’attitudes et de comportements spécifiques et systématique visant la cible, à la soumettre , à la contrôler et à garder le pouvoir devenu arbitraire.

Le seuil de tolérance de la cible est fonction de son histoire et de sa sensibilité, mais ce seuil peut être modifié par la nature et la persistance de la violence subie. Les réactions défensives de la cible apparaitra parfois aux observateurs externes à la situation comme inapproprié, inopportune et démesuré. Les auteurs de cette violences sont souvent des maîtres à naviguer de l’environnement social et savent très bien se jouer et manipuler les perceptions.

Voici donc une illustration montrant une description des moyens de domination utilisés.

Moyens de domination du pouvoir arbitraire!

Moyens de domination du pouvoir arbitraire!

Malheureusement, pour ceux qui ne lisent que le français, l’illustration est formulée en anglais.

Le terme « Target » réfère à la cible (la personne ou le groupe ciblé).
Le terme « External Observer » réfère aux spectateurs (personnes ou groupes non ciblés).


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s