De la dégradation du tissu social

« Pourquoi, en effet, le Québec apparaît-il immobilisé? Parce que, au-delà des mythes et des illusions, il compterait trop de groupes de toutes sortes, déterminé à défendre leur avantage et intérêt propres, au détriment du bien commun. Le diagnostic est typique d’une certaine vision du monde, selon laquelle la société est composée d’individus rationnels cherchant uniquement à promouvoir leurs intérêts personnels. Dans cette optique, les groupes organisés visent avant tout à acquérir ou à maintenir des privilèges et des droits acquis, et plus ils sont nombreux et puissants, plus la société devient inefficace et paralysée. »

Quel est donc cette la dégradation continuelle de l’application des politiques en matière sociale. Le Protecteur du Citoyen ne fait-il pas des recommandations? La Commission des Droits de la Personne et des Droits de la Jeunesse n’en fait-elle pas autant? Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale n’affecte-t-il pas le sort de milliers de personnes démunies? Qui sont donc ces organismes public et communautaire qui doivent s’assurer de l’application des politiques et des droits en matières sociales?

Ce document proposera un plan d’action concret basé sur une analyse systématique de la problématique de la dégradation du tissu social qui semble favorisé des phénomènes tel que, entre autres, la discrimination, la violence psychologique et morale, la violence conjugale et le décrochage scolaire.

La Régie régionale de la santé et des services sociaux de Montréal qui écrivaient, en 2002, « en effet, les conditions socio-économiques apparaissent comme un puissant déterminant de la santé et de la maladie. (…) Les inégalités socio-économiques se traduisent par des inégalités en terme de santé et de bien-être, qui se reflètent et se résument, en bout de piste par des écarts importants dans l’espérance de vie ». (Extraits RRSSSM, Mémoire Loi 112, 2002). Heureusement, l’assurance médicaments offre une lueur d’espoir.

Pourrait-on prétendre que certaines faillent à leurs missions de telle sorte que cela affecte négativement le tissu social et même la santé des personnes?

Notre système encourage les bénéfices et cherche le rendement. Pour notre richesse collective, pour notre bien-être à tous, mais aussi pour notre malheur parfois. Publiée par Statistique Canada en 2006, on a calculé la richesse médiane de toutes les familles au pays depuis 21 ans, soit de 1984 à 2005. Le constat est simple, clair et précis. Les familles faisant partie des 20 % les plus riches ont augmenté leur richesse de 19 % depuis 1999. Si on recule jusqu’en 1984, la hausse est de 64 %. Pendant ce temps-là, les familles faisant partie du groupe des 20 % les plus pauvres au pays ont encaissé une chute de leur richesse de 43 % depuis 1999.

Autant de questions qui nécessitent autant de réponses. Cette présente vise essentiellement à fournir une vision d’une civilisation, à proposer des alternatives, à stimulé la réflexion sur la recherche d’une « utopie évolutionniste », afin de créer un lieu respectueux de la vie et de la nature, démocratique et pacifié. La mise en œuvre de la « responsabilité sociale » et de l’« éthique de la conscience » permettront d’accéder à cette Utopie enviable.

Dans la société démocratique où nous vivons, l’audience des acteurs est de plus en plus fonction de leur représentativité. Les œuvres associatives ne peuvent échapper à cette règle du jeu, si elles veulent être reconnues. Cependant, beaucoup sont encore dirigées par de fortes personnalités, entourées de quelques amis, et l’on peut faire encore l’apologie par réalisme de ces quasi-dictatures. Cet état de choses ne suffit plus à leur audience…

Pour plus d’informatins, télécherger la document de format PDF : De la dégradation du tissu social

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s