Les formes et les typologies de la maltraitance

De nos jours, le terme de maltraitance est largement utilisé pour décrire une infinité de situations où se dévoile la souffrance d’une personne vulnérable. L’on assiste à l’émergence de plusieurs concepts quand on parle de maltraitance : violence, négligence, incurie, abus, etc.

Les mauvais traitements accompagnent souvent les relations de pouvoir ou de domination. Certaines situations de vulnérabilité suscitent aussi la maltraitance, comme le fait d’être en situation de handicap ou d’être dépendant d’autres personnes.

Il arrive encore fréquemment que le fait d’être nouveau dans une collectivité incite ceux qui s’estiment « anciens » à faire subir des rites d’entrée ou d’initiation aux arrivants

La maltraitance vient du verbe maltraiter, lui-même, issu du verbe latin tractare signifiant « traîner violemment, mener difficilement ». L’usage courant du mot « maltraité » induit des rapports hiérarchisés, une relation de pouvoir entraînant l’infériorisation de la victime. La maltraitance s’inscrit plutôt dans la durée, de manière progressive ou répétitive.

Les ressorts psychologiques du silence des victimes sont bien connus des spécialistes des violences conjugales ou familiales : les personnes maltraitées estiment souvent avoir mérité ou provoqué les actes dont elles sont victimes.

On distingue les formes de maltraitance :

  • La maltraitance des enfants désigne les mauvais traitements infligés à des enfants ou adolescents que l’on traite avec brutalité, rigueur ou sévérité. Ces victimes sont souvent dépendantes et sans défense, mais pas toujours. À l’extrême, par exemple, du fait de leur attachement à la personne maltraitante, elles sont consentantes, voire demandeuse, de tels traitements. La maltraitance a souvent des conséquences durables sur la santé physiologique et psychique des enfants. De plus, elle a fréquemment des conséquences majeures sur leur développement, ce qui se traduit dans le bonheur ou les souffrances, voire dans la maltraitance des adultes qu’ils deviendront;
  • La maltraitance des personnes âgées est un ensemble de comportements ou d’attitudes, uniques ou répétées, concernant les personnes âgées dans le cadre d’une relation de confiance ou de dépendance et qui peut causer la détresse ou des blessures à ces personnes. La maltraitance peut être de type physique, moral, financier, sexuel ou plus simplement de la négligence;
  • La maltraitance des adultes (ou entre adultes) désigne les mauvais traitements infligés à des personnes majeures que l’on traite avec brutalité, rigueur ou sévérité;
  • la maltraitance des personnes en situation de handicap : la situation de handicap est un facteur de risque de maltraitance, tant la dépendance, la fragilité, les difficultés à s’exprimer, à comprendre les interactions avec les autres sont manifestes. Il est important de rappeler qu’une personne handicapée est une personne singulière
  • la maltraitance familiale :… ;
  • La maltraitance institutionnelle ou institutionnalisée :…;
  • la maltraitance perverse :…;

Pour mesurer la gravité des maltraitances, il est important d’analyser quelles peuvent être leurs conséquences. D’abord au niveau du groupe social ou familial dans lequel elles prennent place, les maltraitances peuvent jouer un rôle perturbateur majeur. Qu’un des membres du groupe en maltraite un autre avec la complicité tacite ou la passivité des autres membres entraine toujours des sentiments lourds et ambivalents.

Ensuite, au niveau des individus, ces conséquences peuvent être de deux ordres : d’une part, des lésions et des atteintes physiques et, d’autre part, des réactions au niveau du psychisme.

Par exemple, on observe souvent, chez les victimes, des sentiments d’impuissance et d’humiliation sans aucun rapport avec l’importance des atteintes corporelles. Mais dans d’autres cas, ces réactions sont ambivalentes et mêlent à la fois plaisir et souffrance. La complexité des modes d’intériorisation des situations de dépendance explique la grande variété des conséquences de la maltraitance.

On distingue les typologies de la maltraitance :

  • sévices physiques;
  • sévices psychologiques;
  • sévices sexuels;
  • situation de privation;
  • négligences graves.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s